5ème Ordre - Chevalier de l\'Aigle Blanc et Noir, Inspecteur du Rite - 8ème Grade

Présentation de l'Ancien Rite Primitif de Memphis et Misraïm

PRESENTATION

 

Nous avons élaboré ce fascicule dans le but de présenter et éclairer les objectifs, les activités et le développement ( en perspective ) de l'Ancien Rite Primitif de Memphis et Misraïm, au sein de la Communion Maçonnique laquelle, à compter du 14 Avril 1879, a assumé le nom historique de Grand Orient d'Italie.

Par ce travail, nous chercherons, pour autant que possible, de fournir des indications utiles aux Frères Maîtres, soit pour un premier contact avec les thématiques développées dans les Chambres Rituelles qui constituent l'Echelle Philosophique que propose notre Vénérable Rite, soit pour montrer - dans les grandes lignes - les points de référence nécessaires à ceux qui veulent approfondir la recherche sous l'aspect historiquo-graphique.

Durant ces quinze dernière années, le Rite Ancien et Primitif de Memphis et Misraïm, a été indiscutablement un phénomène de grand intérêt dans le panorama maçonnique. En effet si d'une part il a suscité de grands enthousiasmes parmi les Frères Maîtres, il a par ailleurs, nous devons, hélas, le souligner, soulevé des réactions incontestablement peu fraternelles.

Cependant, nous souhaitons que la lecture de cet opuscule, permette aux Frères Maîtres de comprendre quels sont les éléments traditionnels essentiels qui distinguent le Rite Ancien et Primitif de Memphis et Misraïm des autres Corps Rituels Maçonniques confrères, tant dans la forme que dans la substance. Nous allons tenter de définir, en synthèse, quelles propositions, quels instruments et quelles activités Opératives notre vénérable Rite compte présenter aux Frères Maîtres, afin de développer et accroître - avec toujours plus de vigueur - toutes les qualités et vertus spirituelles nécessaires à chaque Maître Maçon pour réaliser - en lui-même et par lui-même - le véritable et authentique " status intereriore " de l'Adepte.

Nous sommes conscients que le" CHEMIN "est difficile et hérissé d'obstacles, mais avec l'aide du Très Haut, de la Charité et de la Solidarité fraternelle, il sera possible de distinguer et comprendre quelles sont les " colonnes portantes " du PROJET MACONNIQUE UNIVERSEL. A ce stade il est nécessaire de souligner que "spéculation " et " operativité" maçonniques basent leur enseignement sur l'observation attentive et profonde de la NATURE. Mère et Maîtresse, ELLE nous montre depuis toujours, la Voie qui conduit à la découverte et à la compréhension du Secret des Secrets, inné et caché dans la mystérieuse pulsation de la vie que la tradition alchimico-hermétique nous indique, avec une simplicité lapidaire, au travers de la devise :

SOLVE ET COAGULA

 Observons comment naît une fleur et comment l'arbre génère un fruit, réfléchissons sur la perpétuelle alternance des saisons, alors petit à petit, dans l'esprit de celui qui cherche la vérité avec une âme honnête, sincère et humble, se fera jour, de façon toujours plus concrète, la connaissance et la participation au " noumène " qui gouverne le " phénomène naturel ". L'objectif de l'Adepte est donc la possession et la connaissance des dynamiques occultes de la LOI UNIVERSELLE et ETERNELLE de CAUSE à EFFET. Que dire de plus à ceux qui s'approchent de Notre Vénérable Rite ?

Il ne nous reste qu’à leur souhaiter que la Lumière de la Force, de la Beauté et de la Sagesse devienne substance de la propre substance et que la Couronne d'Osiris se pose sur leur tête.

  

Le Souverain Grand Maître

Grand Commandeur

Grand Hiérophante Général

Giancarlo Seri 33:. 90:. 97:.

AVANT PROPOS

L'OPERATIVITE' MACONNIQUE

DANS LE RITE ANCIEN ET PRIMITIF DE MEMPHIS ET MISRAÏM

 

Il est nécessaire d'éclaircir un malentendu historique, selon nous typiquement italien, sur la signification correcte de l'expression " opérativité maçonnique ".

Selon nos expériences et en l'observance des enseignements reçus, nous sommes d'un avis diffèrent par rapport aux opinions courantes dans la Communauté Maçonnique Italienne sur la signification du terme " opérativité ".

D'après les entendements de certains, " opérer " signifie intervenir indûment et improprement au nom de l'Institution Maçonnique, dans les structures sociales profanes, dans les partis politiques et dans les Institutions.

Nous au contraire, nous définissons ce comportement comme la " grande tentation ", ou, mieux encore, la " force déviante " du comportement correct maçonnique. Personne ne peut nier que ces " déviations " ont depuis toujours provoqué, avec une cadence périodique constante, des dommages incalculables à la saine diffusion de La véritable Tradition Maçonnique.

Dans un passé assez récent nous avons eu les désastreuses sanctions des lois fascistes envers des FF.-. en particulier et contre l'institution Maçonnique en général. Plus récemment, l'affaire - bien trop connue - de l'irrégulière et anti-initiatique loge " Propaganda 2 " ( mieux connue sous le sigle " P2 " ), a mis la F.-. M.-. dans une situation certes pas du tout confortable aux yeux du monde profane. Il n'est pas difficile de comprendre, en réfléchissant sur la signification du titre distinctif de cet atelier, que les fondateurs et les animateurs de ce groupe pseudo - maçonnique, étaient inspirés par des idéaux qui, toujours à notre avis, n'ont rien de maçonniques et encore moins d'initiatique. En effet la Tradition n'enseigne pas à ses adeptes des théories anticonformistes, des délires exaltant l'ordre social et moral (de quelle morale?) ou des préceptes de nature nettement cléricale et puritaine.

Donc, en revenant à notre concept d'opérativité, nous disons que l'oeuvre Maçonnique est de nature essentiellement intérieure et spirituelle. Elle s'exprime seulement au travers de dynamiques qui tendent à la découverte et à l'étude de ce " profond " qui existe au centre de la conscience de chaque être intelligent, c'est à dire de cet univers composite et complexe qui attend de se révéler à l'observateur attentif et discret.

Seulement au travers d'une observation attentive et silencieuse, on peut réintégrer son propre être dans l'Harmonie Eternelle et Universelle. Le Maître Maçon Libre, par un travail de rectification constant et équilibré, met sa propre individualité au service de l'évolution humaine et universelle. Il passe ainsi d'un travail essentiellement personnel, à un travail trans-personnel, d'un petit et égocentrique " moi " à un " SOIT " vibrant et resplendissant dans le glorieux et éternel travail de Ammon-Ra, source de vie, Père de toutes choses.

Ce que nous venons d'exposer peut sembler difficile et hors d'atteinte, mais aux FF.-. Maîtres nous disons : il suffit de commencer, le reste vient après.

  

NOTES HISTORIQUES

SUR L'ANCIEN ET PRIMITIF RITE DE MEMPHIS ET MISRAÏM

 Le Rite Ancien et Primitif de Memphis et Misraïm est un double système maçonnique -illuministique qui renferme en soit le grand système initiatique occidental. Il part de la base elle-même, la maçonnerie " bleue ", pour atteindre les cimes rosicruciennes de la Gnose, y compris les systèmes hermétiques, philosophiques et ésotériques des anciens Hiérophantes égyptiens et des prêtres de Mitra.

Notre Vénérable Rite, à cause de sa référence à Misraïm (ce mot dérive de " mizr " qui dans l'ancienne langue hébraïque faisait allusion à l'Egypte) est appelé aussi Rite Egyptien, ce qui génère une confusion erronée avec le Rite Egyptien - ou Maçonnerie Egyptienne de Cagliostro - lequel, tout en se reliant à I'A.R. P.M.M. dans l'étude des pratiques mystiques et théurgiques, - est profondément différent.

Les deux Rites unis, de Memphis et de Misraïm, forment dans leur complexe un authentique Ordre et non pas un simple Rite, dans le sens que l'on attribue généralement à ce mot. Ils furent conçus dans le but de rassembler en un organisme unique, qui mette en commun dans ses grades toute la sagesse, la connaissance et le désir de croissance intérieure des initiés épars dans les innombrables Corps Rituels Maçonniques supérieurs et dans les Ordres Illuministiques et chevaleresques, qui opéraient au débuts du 18ème siècle.

Donc l'Ancien et Primitif Rite de Memphis et Misraïm assuma la caractéristique d'un Ordre Universel dont la mission, redimensionnée dans le temps, fut celle d'assumer la direction suprême de tous ces Ordres et Rites de véritable et traditionnel caractère initiatique, en réunissant dans une collaboration fraternelle, sous un seul corps, les Maçonneries et les Ordres Illuministiques du monde entier. Il y eut ainsi une prodigieuse synthèse des écoles orientales et occidentales.

A partir de 1881, par la volonté du Souverain Grand Maître, Grand Commandeur, Grand Hiérophante Général, le  F. Giuseppe Garibaldi, fut opérée la fusion des deux Rites de Memphis et de Misraïm, dans un climat d'intime et harmonieuse intégration. Pour les besoins de la présentation, même très schématisée, de l'Ancien et Primitif Rite de Memphis et Misraïm, nous mentionnons ci-dessous une brève description de chacun des Rites.

 

ORIGINE DU RITE DE MISRAÏM ou EGYPTIEN

(jusqu'à l'unification avec le Rite Oriental de Memphis en 1881)

Plusieurs auteurs sont d'accord sur ses origines, sur sa diffusion à Venise et dans l'Italie du Sud.

Tory précise.:

" - - - en 1815 il était très répandu à Venise et dans les îles Ioniques avant même la révolution française de 1789. On trouvait beaucoup de Chapitres dans les Abbruzzes et dans le Pouilles. "

Levesque en 1821 dit que:

" . - - depuis cinq ou six ans ce Rite s'est établis à Paris. Il provient du Sud et il jouit d'une certaine considération dans les îles Ioniques et sur les bords de l'Adriatique. Il est né en Egypte. "

Il est clair, à ce point, que ce Rite eut ses origines en Italie, vues les affirmations de ces auteurs et d'autres encore.

Donc, en partant des obscurités des débuts, il est possible d'affirmer, selon les théories les plus acceptables et dignes de foi, que le Rite de Misraïm naquit à Naples et, quand la Maçonnerie abandonna ses contenus ésotériques pour s'ouvrir au courant révolutionnaire, plusieurs FF.-. émigrèrent de Naples vers leurs propriétés dans l'Adriatique, en emmenant avec eux leurs certitudes historiques ; de là partit sa diffusion.

Selon les affirmations de Gastone Ventura, ce fut le " Filalete " Abraham en 1801 qui reconstruit à Venise la L.-. du Rite de Misraïm mise en sommeil après l'occupation Autrichienne; cette L.-. aurait existé depuis 1796. Le F.-. Abraham ne serait autre que le Baron Tassoni de Modene. Au contraire, selon d'autres savants, comme Robert Ambelain et Robert Cools, ce fut Cagliostro qui porta le Misraïm à Venise.

De toute façon en résumant, brièvement et succinctement, la succession des événements historiques qui favorisèrent l'apparition de ce Rite, il nous paraît utile de mentionner que, fondamentalement, les historiens nous reportent à deux différentes versions sur la naissance de ce Rite.

Pour ce qui nous concerne, l'examen attentif des différentes versions qui nous sont fournies par l'historiographie contemporaine, et forts de l'expérience initiatique proposée par Notre Vénérable Rite, nous avons la ferme conviction que, en y apportant les corrections qui s'imposent, les deux hypothèses sur les origines du Rite de Misraïm peuvent êtres considérées comme véridiques.

 1ère Version

 Le Rite aurait été introduit dans la République vénitienne aux débuts du XVIIIe siècle puis, à travers différentes vicissitudes, depuis les îles ioniques et très précisément de la L.~. égyptienne Zante (de laquelle faisait partie Ugo Foscolo) aboutit en 1782 à Venise. Immédiatement après, un groupe de FF.-. maçons (appartenant à la communauté protestante anti - trinitaire de Socino), membres de la susdite L:. égyptienne, reçurent de Cagliostro ( qui à cette époque séjournait à Trento ) une autre initiation maçonnique.

Peu après soit Gad Bedarride soit son fils Marc reçurent, justement par ces LL:. égyptiennes, les relatives initiations qu'ils intégrèrent dans la même période avec d'autres filiations, toujours originaires de l'ancienne terre d'Egypte.

 2ème Version

 Elle nous est fournie directement par Marc Bedarride dans son livre " LOrdre Maçonnique de Misraïm " publié à Paris en 1845 par Bernard et Cie, dans lequel est détaillée toute la généalogie, laquelle, à rebours, remonte jusque à Adam.

De la confrontation entre ces différentes sources et versions il apparaît sommairement :

1747, d'Egypte et de Malte, au travers de l'oeuvre initiatique d'illustres personnages - parmi lesquels émerge l'oeuvre du Prince de San Severo, Raimondo de Sangro - conflue à Naples une intense activité de recherche et d'étude de la Science Maçonnique de tradition égyptienne.

1782, depuis la L:.. égyptienne de Zante, se propage à Venise et dans les régions limitrophes un système initiatique maçonnique ayant de très évidentes caractéristiques rituelles égyptiennes. Au cours de cette même année, Marc Bedarride, affirme que son père Gad eut la visite d'un Initié égyptien qui se nommait Ananiah le Sage, duquel il eut la filiation et les pouvoirs de transmission d'une Tradition maçonnique de provenance égyptienne.

1788/1801 naissance à Venise, grâce aux synergies des très actives LL .-. maçonniques égyptiennes, en partie promues par Cagliostro et en partie par Ananiah le Sage et par Abraham (le Baron Tassoni de Modena), de l'ORDRE EGYPTIEN DE MISRAÏM.

1804/1805, le Rite Ancien et Primitif Egyptien de Misraïm commence, depuis Venise, à se diffuser en Lombardie. En 1805 le F.: Le Changeur fonde à Milan le Suprême Conseil du Rite ayant juridiction sur les 90 grades.

1810/1813, selon les hypothèses les plus dignes de foi, en 1813, les FF~. Bedarride, JoIy, Gaborria et Garcia reçoivent à Naples le pouvoir de diffuser le Rite de Misraïm.

1856, le Rite de Misraïm, directement gouverné par Marc Bedarride, après de nombreuses vicissitudes, est définitivement absorbé par le Rite de Memphis. Entre 1856 et 1870 restent, toujours actives, certaines obédiences nationales de ce rite (voir la filiation de Mallinger en Belgique) lesquelles constituent le dépôt initiatique dénommé " ARCANA ARCANORUM " Une grande partie de ces obédiences, toujours actives, furent ensuite unifiées en un Rite unique par Giuseppe Garibaldi.

1881, le F.. Giuseppe Garibaldi déjà Grand Maître du Rite de Misraïm en 1860, élus Grand Hiérophante Général en 1881, en vertu de ses pouvoirs souverains, unifie les deux Rites de Misraïm et Memphis lesquels, sur le plan formel, étaient restés séparés jusqu'à cette date.

Ici se termine notre très brève et succincte description des faits sur l'histoire de ce Rite. Ceux qui voudraient approfondir ce type de recherche peuvent demander les cahiers que le Grand Secrétariat de l'A.P.R.M.M. pourra fournir à ceux qui lui en formuleront la demande.

Pour ce qui, au contraire, concerne l'organisation de l'Echelle Philosophique que le Rite de Misraïm en contemple 90, distribués en 4 séries

Série SYMBOLIQUE du 1° au 33° grade

Série PHILOSOPHIQUE du 34° au 66° grade

Série MYSTIQUE du 67° au 77° grade

Série CABALISTIQUE du 78° au 90° grade

 

ORIGINES DU RITE DE MEMPHIS OU ORIENTAL

(Jusqu'à l'unification avec le Rite de Misraïm en 1881)

De nombreuses légendes existent sur les origines de ce Rite qui se perdent dans la nuit des temps. Son propre fondateur, Jean Etienne Marconis, raconte que son père, Gabriel, officier italien de l'armée napoléonienne, fut initié pendant la campagne d'Egypte à la L.-. égyptienne " Isis " et que, à son retour en Italie en 1798, il fonda avec ses compagnons d'armes et FF.-., une L.-. avec de très fortes caractéristiques rituelles égyptiennes, dont le titre distinctif était : " Les Disciples de Memphis ". Sur cette L.-. affluèrent et s'intégrèrent très tôt des FF.-. lesquels, dans les années précédant 1798, oeuvraient déjà en France avec des Rituels toujours d'origine égyptienne.

Successivement J.E. Marnons, en se basant sur les dires de son père Gabriel et des FF.-. de sa L.-. reconstruit le profil, la substance et l'histoire (peut-être légendaire) d'un Rite qui devait réunir en un "corps" rituel, les nombreux rituels, de la tradItion initiatique égyptienne, présents dans la multiplicité des Rites qui étaient utilisés à cette époque.

Pour donner tout de suite une idée du message initiatique que le Rite de Memphis devait offrir aux Franc-Maçons de tous les temps, nous emploierons les mêmes mots que Marconis utilisa, dans son livre "Le Sanctuaire de Memphis " ( Paris 1849, aux éditions Bruyer ), pour tracer les principes fondamentaux qui devaient constituer la structure docétique du Rite de Memphis. "Le Rite maçonnique de Memphis est l'héritier des Mystères de l'antiquité ".

  • il éduque les hommes à rendre hommage à la divinité
  • ses dogmes reposent sur les principes de l'humanité;
  • sa mission est la conquête de la sagesse qui sert à discerner la vérité;
  • elle est l'aurore bénéfique du développement de la raison et de l'intelligence;
  • elle est le culte de la qualité du coeur humain et la condamnation de ses vices;
  • enfin, elle est l'écho de la tolérance religieuse, l'union de toutes les croyances, le liens entre tous les hommes, le symbole des suaves illusions de l'espérance qui prêche la foi en Dieu qui sauve et la charité qui fait bénir.

Donc Etienne Marconis, en utilisant d'autres enseignements et filiations initiatiques d'origine égyptienne, élabora en 1839 un ultérieur système Maçonnique dénommé " Rite de Memphis ou Oriental ". En un premier temps, il s'articulait en 90 grades qui furent ensuite portés, pour les besoins du travail initiatique, à 95. Ce Rite eut un très vif succès à Milan et en France.

Les 95 grades furent divisés en trois séries:

 1° série: du ler au 35ème grade

Elle englobait, à son tour, trois classes: LOGES, CHAPITRES, AREOPAGES où l'on enseignait la morale, la signification des symboles, des emblèmes et la première partie de l'histoire de l'Ordre, outre l'exercice de la philanthropie.

2° série: du 36ème au 68ème grade

Elle comprenait deux classes : SENATS et CONSISTOIRES, où l'on apprenait les sciences naturelles et la deuxième partie de l'histoire de l'Ordre. Etaient fournis aux " étudiants " les matériaux d'étude sur l'organisation et sur la doctrine de tous les Rites pratiqués dans la Maçonnerie Universelle. On y étudiait en outre le sens occulte de la mythologie poétique.

3° série: du 69ème au 95ème grade

Elle comportait une seule classe : le CONSEIL. Dans cas chambres Rituelles on prenait connaissance du complément de l'histoire de l'Ordre, on y développait la partie mystique et transcendantale de la Maçonnerie Universelle, on y cultivait les spéculations théosophiques les plus hardies et les plus sublimes. On étudiait de façon particulière la philosophie des religions de toutes les disciplines qui, dans leur ensemble, constituaient la SCIENCE SECRETE mieux définies comme ART ROYAL.

Les dates les plus significatives de l'histoire de l'Ancien Rite Oriental de Memphis sont :

1773 le Fr.. Savalette de Lange, avec de nombreux autres FF.~. Maîtres Maçons, après avoir créé à Paris, le 23 Avril 1771, la L.~. " Les Amis Réunis " fonde l'Ordre Maçonnique des " FILALETES ".

1779 en prenant modèle et en s'inspirant de l'Ordre des " Filalètes ", le RITE des "FILALETES " voit le jour à Narbonne.

1789 le F:. Samuel Honis devient Grand Maître de la Grande L... des Filalètes.

1798 de nombreux officiers de l'armée napoléonienne, appartenant déjà au Rite des Philadelphes, entrent en contact, pendant la campagne d'Egypte, avec des FF... de la Grande L... d'Egypte ( descendant de R+C de la période constantinienne ) qui est organisée en 70 grades rituels. De récentes découvertes, comme nous l'avons déjà dit, confirment qu'en cette même période Napoléon a été initié dans la L... " ISIS ", présidée par le Général Kléber.

1814 de retour en France, plusieurs officiers, rescapés de la campagne napoléonienne d' Egypte, fondent à Montauban la L... " Les Disciples de Memphis " laquelle, immédiatement après deviendra la L.-. Mère de l'Ancien Rite Oriental de Memphis. Parmi les membres fondateurs de cet extraordinaire Atelier, on trouve l'Officier d'origine Italienne, Gabriel Mathieu Marconis de Nègre (son fils deviendra ensuite l'héritier de la Tradition Maçonnique que le Rite de Memphis avait ramené d'Egypte).

25 Mai 1815 de l'intense et productive activité maçonnique développée par la L... " Les Disciples de Memphis", est issu l'Ancien et Primitif Rite Oriental de Memphis. Le F... Samuel Honis est proclamé Grand Maître de la Grande L.-. de ce Rite.

21 Janvier 1816 au F:. Honis, succède, en qualité de Grand Maître, le F:. Gabriel M. Marconis de Nègre grâce auquel le Rite acquiert un échelle rituelle de 95 grades.

1816/1837 durant cette période le Rite, en passant par phases alternées, qui vont d'une intense activité maçonnique à des moment de profonde stagnation, réussit malgré tout à survivre.

23 Mars 1838 Jean Etienne Marconis de Nègre, ayant hérité de son père Gabriel, la succession de la Grande Maîtrise du Rite de Memphis, réveille et réactive ce Rite en France et en Belgique.

DE 1838 A 1863:

1849 le Rite ouvre ses travaux en Roumanie.

1851 16 Juillet, le Rite ouvre ses travaux en Angleterre où le F.-. Beryeau est nommé Grand Maître ; les travaux du Rite de Memphis sont ouverts en Australie. La même année est constitué à Alexandrie d'Egypte un Sublime Conseil du Rite de Memphis dont le Grand Maître sera Giuseppe Beauregard. Le 19 Novembre est fondé à New York un Souverain Conseil du 94ème grade dont le Grand Maître sera le F.-. Donald Mac Lellan.

1856 les travaux du Rite de Memphis sont ouverts en Australie. La même année est constitué à Alexandrie d'Egypte un Sublime Conseil du Rite de Memphis dont le Grand Maître sera Giuseppe Beauregard. Le 19 Novembre est fondé à New York un Souverain Conseil du 94ème Grade dont le Grand Maître sera le F.-. Donald Mac Lellan.

1860 Giuseppe Garibaldi et certains de ses officiers sont initiés, à Palerme, dans une L:. du Rite de Memphis.

1862 le F:. Harry Seymur est nommé Grand Maître du Souverain Conseil pour les U.S.A.

1863 le Grand Hiérophante J.E. Marconis de Nègre 97°Grade, délivre la Patente N° 2005 pour l'institution à Alexandrie d'Egypte d'un Temple Mystique et du Suprême Grand Conseil des Princes Patriarches Grand Conservateurs, 95° et dernier grade du Rite. La patente a été libellée au nom du F:. L. Reginald de la Grèce, Marquis de Beauregard et lui défère le titre de Grand Maître.

26 Août 1865 le F... Guseppe Garibaldi et le F... Francesco de Luca, grand Maître du Grand Orient d'Italie, sont élus membres honoraires du Suprême Conseil d'Alexandrie.

21 Novembre 1868 le Grand Hiérophante J.E. Marconis de Nègre passe à l'Orient Eternel.

21 Mars 1873 le F... Salvatore A. Zola est nommé Grand Maître effectif du Grand Orient NationaI d'Egypte et du Souverain Sanctuaire du Rite de Memphis.

19 Mai 1875 le F:. Giuseppe Garibaldi est proclamé Grand Maître Honoraire ad vitam du Grand Sanctuaire du Rite de Memphis et reçois les 95° et 96° Grades.

11 Janvier 1876 le F... Salvatore A. Zola est élu Grand Hiérophante 97° Grade du Rite de Memphis.

 1881 le F:. Giuseppe Garibaldi, devenu Grand Hiérophante, unifie les deux Rites de Memphis et Misraïm, en un seul et unique Corps Rituel.

FUSION DES DEUX RITES

 

En une réélaboration définitive, les deux Rites furent groupées en un seul organisme sous la dénomination de : ORDRE MACONNIQUE ORIENTAL DU RITE ANCIEN ET PRIMITIF DE MEMPHIS ET MISRAÏM ( par la volonté du F.~. Giuseppe Garibaldi ) et, aux 95 Grades déjà existants, en furent ajoutés deux autres de caractère administratif : le 96° et le 97°. Le premier réservé aux Grands Maîtres Nationaux et le deuxième au Souverain Grand Maître, Grand Commandeur, Grand Hiérophante Général, Sublime Maître de la Lumière.

Plusieurs savants de la Franc Maçonnerie Supérieure ont essayé d'établir une comparaison des Grades de l'A.P.R.M.M. à ceux des autres Corps Rituels Maçonniques. Bien entendu, faire des comparaisons est toujours très difficile, surtout dans ce domaine. Cependant nous essayerons de donner certaines indications pour une orientation plus aisée de l'étude de ce problème. En résumant par points, nous pouvons dire :

  1. La docétique de l'A.P.R.M.M. commence déjà au premier grade de la Maçonnerie Bleue, alors que les Corps Rituels Maçonniques, généralement, commencent leur docétique seulement après le 3ème grade.
  1. On ne peut pas dire, par exemple, que le 95ème grade de l'A.P.R.M.M. puisse correspondre au 33ème grade du Rite Ecossais Ancien et Accepté, même si dans certaines réalités maçonniques dans d'autres pays, pour des raisons qui ne nous regardent pas, ces correspondances ont été, et peut-être sont-elles encore, adoptées de façon erronée. Pour ce qui nous concerne il n'existe pas d'équivalences possible entre notre Vénérable Rite et le R.E.A.A. et, par conséquence, il ne pourra jamais exister une reconnaissance réciproque et, encore moins, des correspondances entre les grades.
  2. L'A.P.R.M.M. est un Corps Rituel Maçonnique chevaleresque et illuministique à caractère fortement rosicrucien et hermétique, avec des fonctions cabalistiques particulières qui ne peut, dans ses hauts grades, avoir de correspondance avec les grades pratiqués dans les autres Corps Rituels Maçonniques.

Toutefois, Si certains FF.~. voulaient faire des vérifications et des comparaisons utiles, il leur est fortement conseillé la pratique et l'expérimentation soit de la Rituelle de notre Vénérable Rite, soit de celle relative à d'autres Corps Rituels opérant dans Notre Communion.

 

LES GRADES DIT " ADMINISTRATIFS "

Le 96ème grade appartient aux Souverains Grands Maîtres, Grands Commandeurs des Obédiences Nationales. La charge est décerné " ad vitam " elle est transmise à un successeur, par droit d'investiture.

Le 97ème grade appartient au Souverain Grand Maître, Grand Commandeur, Grand Hiérophante Général, Sublime Maître de la Lumière. Il s'agit d'une prérogative indélébile du Grand Magistère Sacerdotal Egyptien et d'une investiture " ad vitam ". Elle est transmise à un successeur toujours par droit d'investiture.

 

DOCETIQUE INITIATIQUE

DE L'ANCIEN ET PRIMITIF RITE DE MEMPHIS ET MISRAÏM

 

Les 95 grades de notre Vénérable Rite, doivent être considérés comme un déambulatoire, ou mieux, comme un projet de voyage dans les profondeurs de son propre être, lequel, prévoyant d'innombrables possibilités de parcours, conduit toujours et de toute façon, à une seule approche : l'accomplissement du Grand Oeuvre.

Le Corpus rituel de l'A.P.R.M.M. doit être considéré, dans sa complexe unité structurale, comme un dépôt des grades maçonniques qui, par suite d'événements singuliers, ne sont plus pratiqués. Ce serait se fourvoyer que de vouloir attribuer une échelle de valeurs aux divers grades. Une telle attitude mentale occasionnerait à l'initié une perte d'orientation, ou, pour le moins, la perte d'une précieuse et considérable partie de son temps. Même Si l'homme est, parmi les êtres vivants, un de ceux à la durée de vie la plus longue, il n'est certainement pas utile pour son évolution de se perdre derrière des buts éphémères et illusoires.

Pour se maintenir sur le plan de la sincérité, comme nous l'avons toujours fait, et comme nous le ferons aussi dans le futur, il est opportun de préciser que la rituelle de l'A.P.R.M.M. est seulement une précieuse opportunité d'étude et d'approfondissement de tous les courants d'orientation spirituelle qui ont transité à l'intérieur de la Maçonnerie Universelle, depuis sa naissance à nos jours. Simultanément, pour ceux qui réussissent à écouter la voix de leur propre " essence intérieure", elle représente aussi une extraordinaire et concrète possibilité de comprendre, réaliser et posséder la science du SECRET ROYAL.

Autre caractéristique fondamentale de Notre Vénérable Rite : son intime nature fermement déiste et spiritualiste. Il s'agit, en fait, de l'acceptation du principe fondamental de l'éternité de l'esprit et de l'immortalité de l'âme ou d'une survivance certaine de cette dernière après la mort du corps. Ici s'arrête le dogmatisme de l'A.P.R.M.M. - En effet il n'est pas lié et ne dépend d'aucune religion particulière et laisse à chacun de ses membres la pleine et totale liberté d'opinion et de pensée.

Aux FF:. qui auraient l'intention de travailler et de perfectionner leur maîtrise de nos Chambres rituelles, nous signalons, ultérieurement, qu'un des objectif de l'A.P.R.M.M. est de fournir les éléments nécessaires à la compréhension pour ce qui concerne la TRADITION GNOSTIQUE CLASSIQUE, étant donné que de tels enseignements sont peu diffusés et traités superficiellement pendant les travaux qui se déroulent au sein des rituels de la Maçonnerie Bleue Universelle.

Pour être plus clairs, précisons que lorsque nous parlons de GNOSE CLASSIQUE nous entendons :

  • Préexistence des âmes ;
  • Descente dans leurs formes charnelles ;
  • abandon du PLEROMA ( monde supérieur et suprasensible ) pour le KENOMA ( monde inférieur de la forme ) et, ensuite, la possibilité de la remontée vers ce même PLEROMA
  • Etude des arcanes d'une existence posthume, évoquée dans le symbolisme rituel maçonnique par l'expression: " ORIENT ETERNEL ".

L'étude des ces arcanes, qui suivent les trois premiers grades de la Maçonnerie Bleue, sera traité par d'opportuns rituels contenant symboles et éléments provenant d'ancienne disciplines traditionnelles ( comme, par exemple, la Gnose Alexandrine et la Kabbale hébraïque ) et caractérises par une gestuelle (signes, marches, mots de passe) que l'on peut rattacher aux anciennes traditions orientales ( comme le taoïsme et le bouddhisme tibétain ). Nous ne nous attardons pas sur les nombreuses références du symbolisme, utilisé dans les Chambres rituelles, relatif aux sciences appelées " occultes " telles que l'Alchimie, l'Astrologie et la Théurgie.

 

STRUCTURE OPERATIVE ACTUELLE

DE L'ANCIEN ET PRIMITIF RITE DE MEMPHIS ET MISRAÏM

 

La structure rituelle opérative que Notre Vénérable Rite pratique actuellement, se développe en 4 sections : Section Symbolique, Section Philosophique, Section Gnostic~Hermétique, Section Hermétique.

A son tour, chaque section, outre le fait d'avoir une caractéristique bien précise et une fonction bien particulière, est composée par un ou plusieurs Corps Rituels qui sont en partie pratiqués rituellement et en partie étudiés et conférés par communication.

 SECTION SYMBOLIQUE

 Elle est composée des Corps Rituels dénommés Loges. Le but de cette section est l'étude et la pratique des trois premiers grades de la Maçonnerie Universelle : Apprenti, Compagnon et Maître. Actuellement notre Rite pratique la section symbolique, à la suite d'un protocole d'entente, au sein de la Communion Maçonnique du Grand Orient d'Italie.

 SECTION PHILOSOPHICO-CABALISTIQUE

 Cette section est composée de 30 Chambres Rituelles desquelles 7 sont rituellement pratiquées, alors que les autres grades viennent conférés par communication ( sur l'épée ). Les 7 Chambres pratiquées sont :

4èmeGrade: Collège des MAîTRES DISCRETS

7ème Grade: Chapitre des MAîTRES SUBLIMES, GRANDS ELUS, CHEVALIER DE LA VOUTE DE PERFECTION.

11ème Grade: Sénat de CHEVALIERS DE L'AIGLE ET DU PELICAN, PRINCES ROSE + CROIX.

16ème Grade: Sénat des CHEVALIERS DU SOLEIL, SAGES DE LA VERITE, PRINCES ADEPTES.

21ème Grade: Sénat des SUPREMES COMMANDEURS DES ASTRES.

30ème Grade: Sénat des CHEVALIERS DE L'AIGLE BLANC ET NOIR CHEVALIERS KADOSH.

33ème Grade: Suprême Conseil des SOUVERAINS GRANDS INSPECTEURS.

 SECTION GNOSTICO - HERMETIQUE

 Elle est composée de 38 Chambres Rituelles. De cette section, seul le 66ème grade est pratiqué, celui des Patriarches Grands Consécrateur. Sa docétique fonde son étude et sa recherche sur la GNOSE CLASSIQUE et sur ces dérivations.

66ème Grade: Grand Consistoire des PATRIARCHES GRANDS CONSECRATEURS.

 SECTION HERMETIQUE

 La section hermétique représente la conclusion du chemin initiatique que les FF.~. Maîtres ont accomplis - en tant qu'ouvriers de l'Art Royal - dans les déambulatoires traditionnels, dépôt immémorial et mystérieux, que l'Ancien et Primitif Rite de Memphis et Misraïm possède depuis toujours. Dans cette section, composée de 24 Grades Rituels, on pratique rituellement :

90ème Grade: Grands Conseils des SOUVERAINS PRINCIPES, SUBLIMES PATRIARCHES, MAîTRES DU GRAND OEUVRE.

91ème Grade: Grand Tribunal des SOUVERAINS PRINCIPES, GRANDS DEFENSEURS DE L'ORDRE ET DU RITE.

94ème Grade: Grand Temple Mystique des SUBLIME PATRIARCHES PRINCES DE MEMPHIS.

95ème Grade: Souverain Sanctuaire des SUBLIMES PATRIARCHES GRANDS CONSERVATEURS DE L'ORDRE.

 GRANDE MAîTRISE DU SOUVERAIN SANCTUAIRE ITALIEN

 

97ème Grade: SOUVERAIN GRAND MAÎTRE, GRAND COMMANDEUR, GRAND HIEROPHANTE GENERAL DE L'ANCIEN ET PRIMITIF RITE DE MEMPHIS ET MISRAÏM.

  

TITRES USUELS

DANS L'ANCIEN ET PRIMITIF RlTE DE MEMPHIS ET MISRAÏM

 

Il nous paraît utile de donner certaines indications quant à l'usage des titres qui traditionnellement reviennent aux FF:.. Maîtres, et que la traditions leur reconnaît. Un examen très attentif nous montre de façon évidente que ces titres ne sont point destinés à satisfaire la vanité humaine mais à souligner et à rappeler les " facultés occultes " que les grades correspondants confèrent réellement - à travers de l'initiation - à qui est en mesure de les vivre.

Il faut se souvenir, en outre, que le SECRET ROYAL , ou pour mieux nous comprendre, le SECRET MACONNIQUE, (le vrai), est lié à l'action posthume de qui le détient véritablement. C'est à dire que les Maîtres qui le possèdent sont obligés, depuis leurs DHARMA, de continuer leur " action occulte" en faveur des finalités ultimes de la FRANC MACONNERIE UNIVERSELLE, même lorsqu'ils seront passés au delà du seuil de leur existence terrienne et humaine, c'est à dire à L'ORIENT ETERNEL.

Ces FF:. constituent la chaîne invisible des vrais Philosophes Inconnus qui soutient et protège l'éternel devenir humain, au travers de leur continuelle, vigilante et constante " action mystérieuse ". En vertu de ce que nous venons d'exposer, nous pouvons affirmer que les titres qui sont reconnus, aux différents grades, aux FF:. Maîtres, sont des attributs sacrés qui ne doivent pas êtres considérés comme les coquilles vides d'éphémères et impuissantes vanités humaines.

Les titres en question sont : Respectable, Vénérable, Puissant, Illustre, Parfait, Sublime et Sérénissime, auxquels traditionnellement nous attribuons les significations suivantes :

 RESPECTABLE

Celui qui assume ce titre est conscient que le " respect " (du latin " respectus " qui définit tout regard jeté en arrière ) est la reconnaissance de sa propre dignité et de celle des autres. Il en découle que chaque parole et action de celui qui est " respectable " est basée sur cette reconnaissance. Démocrite fonda le principe de l'éthique, justement sur le respect en soutenant : " Tu ne dois pas avoir de respect pour les autres hommes plus que pour toi-même, ni agir mal sans que personne ne le sache, plus que quand tous le savent; mais tu dois avoir pour toi même le maximum de respect et imposer à ton âme cette loi: NE PAS FAIRE CE QUI NE DOIT PAS ETRE FAIT."

 

Alors que dans le discours avec lequel Protagore expose, dans le dialogue homonyme de Platon, l'origine de la société humaine il est dit que : " Zeus, craignant que la totalité de notre lignée ne s'éteigne, envoya Hermès apporter parmi les hommes le respect réciproque et la justice afin qu'ils fussent ordonnateurs des cités et qu'ils créassent entre les citoyens des liens de bienveillance ".

Donc le Maître qui devient " respectable " comprend bien, en le mettant en pratique, que le respect réciproque et la justice, sont les deux ingrédients fondamentaux de l' ART POLITIQUE, c'est à dire l'Art de vivre ensemble.

VENERABLE

Personne ou chose digne de vénération, parce que symbole de " valeur " incontestablement et universellement acceptable comme modèle idéal de vie ou de pensée. VENERABLE est le titre qui est assumé par le Maître Maçon qui préside l'Atelier maçonnique, en ce sens qu'il représente la Lumière de la Sagesse que la Tradition maçonnique lui confère dans l'exercice de ses fonctions.

PUISSANT

Celui qui possède la force et la capacité d'accomplir une transformation quelconque en soi même et par soi même.

ILLUSTRE

Du latin " illustri ", signifie que la personne ou la chose illustre porte avec soi la lumière et la irradie, en illuminant à son tour, les autres corps encore plongés dans l'obscurité.

PARFAIT

Du latin " perfectus ", signifie terminé, accompli.

SUBLIME

Sublimation est un terme qui a aussi une valeur scientifique signifiant le passage de l'état solide directement à l'état gazeux sans passer par la phase intermédiaire, le liquide. Par conséquent, par sublime, on entend indiquer celui qui possède la faculté de passer, sans traumatisme, du plan humain et quaternaire de l'existence, au plan divin et spirituel, et vice versa.

SERENISSIME

Du latin " serenus ", ou mieux, " serum ", qui a pour lointaine racine " serenum ", signifiant " sec ", exempt d'humidité. Il indique le statut mental de l'initié qui, devenu Adepte, parcourt, dans son devenir, la Voie sèche, la Voie du sentier de gauche, la Voie rapide mais extrêmement néfaste à ceux qui sont insuffisamment préparés. C'est la Voie de l'Audace.

De ce qui a été dit, même sommairement, nous souhaitons que les FF:. Maîtres puissent comprendre que l'Ancien et Primitif Rite de Memphis et Misraïm s'adresse seulement à ces initiés qui, en suivant patiemment les multiples occasions de méditation inspirée, réussissent à découvrir les canaux de force qui permettent de se mettre en parfaite résonance avec les plans d'existence supérieure et avec la transmutation personnelle de l'être.

La fonction de Notre Vénérable Rite est de constituer un fil invisible, mais réellement présent, qui lie le bas avec le haut. Il offre la clef des arcanes à tous les hommes de bonne volonté, afin que ces mêmes arcanes puissent être révélés et pratiqués.

Ils nous semble opportun souligner ce que nous venons d'exposer par la citation des affirmations reportées dans l'introduction des Statuts et Règlements Généraux de l'Ancien et Primitif Rite de Memphis et Misraïm :

 

HOMME TU AS DEUX OREILLES POUR ENTENDRE LE MEME SON, DEUX YEUX POUR PERCEVOIR LE MEME OBJET DEUX MAINS POUR EXECUTER LE MEME ACTE.

DE MEME LA SCIENCE MACONNIQUE, SCIENCE PAR EXCELLENCE, EST ESOTERIQUE ET EXOTERIQUE. L'ESOTERISME CONSTITUE LA PENSEE, L'EXOTERISME L'ACTE. L'EXOTERISME S'APPREND, S'ENSEIGNE, SE DONNE ; L'ESOTERISME NE S'APPREND PAS, NE S'ENSEIGNE PAS, NE SE DONNE PAS, IL VIENT D'EN HAUT

 

CALENDRIER SACRE

 

 La tradition Maçonnique classique fait partir sa chronologie sacrée de la Création du Monde qui, selon la Genèse et les supputations judéo-chrétiennes, remonte à 4000 ans précédents ceux de notre ère. Par exemple pour dater l'année 1987, selon l'usage courant dans le système maçonnique contemporain, il existe deux systèmes de datation :

1èr système

on fait suivre 1987 des lettres" E:. V:. " qui signifient " Ere Vulgaire " (du latin 'vulgaris' ou' vulgo' qui signifie " public" - "commun à tout le monde" -, c'est à dire aux initiés et aux profanes ).

2ème système

on ajoute au chiffre 1987 le nombre 4000 (qui indique les années précédant notre ère) en rejoignant ainsi le total de 5987, indiquant le temps écoulé" depuis la création du monde".

La tradition maçonnique de l'A.P.R.M.M., désireuse de montrer, si non l'éternité de l'Univers, au moins l'Eternité de l'activité divine, dans le courant de laquelle les univers se succèdent aux univers et les Créations aux créations, utilise elle aussi deux systèmes de datation :

1er système

 à la date du temps profane on antépose l'inscription " en l'Année 000.000.000. de la vraie lumière et 1° Janvier 1987 E:.V:. ", les neuf zéro précédant la date ordinaire, sont le symbole, mathématiquement représenté, de la LUMIERE ETERNELLE, puisque le zéro est le symbole qui permet à tous les nombres de se multiplier à l'infini.

2ème système

 Actuellement la documentation officielle de l'A.P.R.M.M. respecte sa propre tradition en faisant débuter sa chronologie de l'an 1292 avant Jésus Christ, date de l'avènement au trône de Ramses lI~, premier grand Roi de la vingtième dynastie et dernier des grands Pharaons, créateur des fameux Temples d' Abu Simbel. Par exemple pour dater 1° Janvier 1987 on procède de la façon suivante: on ajoute à 1987 le nombre sacré 1292 et l'année 1987 devient l'an Sacré 3279, alors que le jour et le mois deviennent, selon le Calendrier Egyptien: le sixième jour du mois de Tybi.

Pour calculer le jour et le mois correspondants au calendrier égyptien, il faut tenir compte du tableau des saisons ci-dessous qui était en vigueur dans l'Ancien Egypte :

 

SAISON DE SCHA' : l'Automne

 Premier mois: débute le 29 Août - calendrier égyptien: THOT

Deuxième mois: débute le 29 Septembre - calendrier égyptien: PAOPHI

Troisième mois: débute le 28 Octobre - calendrier égyptien: ATHYR

Quatrième mois: débute le 27 Novembre - calendrier égyptien: KHAOIAK

SAISON DE PRE': L'Hiver

 Cinquième mois: débute le 27 Décembre - calendrier égyptien: TYBI

Sixième mois: débute le 26 Janvier - calendrier égyptien: MEKHEIN

Septième mois: débute le 25 Février - calendrier égyptien: PHAMENOTH

Huitième mois: débute le 27 Mars - calendrier égyptien: PHARMOUTHI

SAISON DE SCHEMON : le Printemps

 Neuvième mois: débute le 26 Avril - calendrier égyptien : PAKHOUS

Dixième mois: débute le 26 Mai - calendrier égyptien : PSYRIE

Onzième mois: débute le 25 Juin - calendrier égyptien : EPIPHI

Douzième mois: débute le 25 Juillet - calendrier égyptien : MESORI

LES JOURS EPAGOMENES

 Dans le calendrier égyptien existent les JOURS EPAGOMENES. Ils célèbrent le temps sacré dans lesquels naissent les Divinités Egyptiennes, qui coïncident avec le premier jour de notre zodiaque de la Vierge céleste. Ces jours sont à considérer en dehors du temps chronologique et réservés à de très particulières et profondes méditations sur la création du monde. Durant cette période aucun travail rituel n'est effectué.

Ces jours sont les suivants:

24 Août - Premier jour épagomène : Naissance d'OSIRIS

25 Août - Deuxième jour épagomène : Naissance d'HORUS

26 Août - Troisième jour épagomène : Naissance de SETH

27 Août - Quatrième jour épagomène : Naissance de NEFITIS

  

REOUVERTURE DES TRAVAUX

DE L'ANCIEN ET PRIMITIF RITE DE MEMPHIS ET MISRAïM

AU SEIN DE LA COMMUNION MACONNIQUE

DU GRAND ORIENT D'ITALIE

 

ACTES ET SUCCESSIONS

 

Nous n'avons pas la certitude absolue que la tabulation chronologique des actes et des successions, reportée ci-dessous, soit parfaitement répondante aux exigences rigides d'une complète recherche historique. Toutefois Si l'on considère la rareté des documents qui nous sont parvenus, directement ou indirectement, il nous semble déjà important de pouvoir compter sur la quantité, même limitée, des données qu'il a été possible d'en récupérer.

En effet, le poids que les deux derniers conflits mondiaux et les vingt années de clandestinité (de 1925 à 1945 sous le régime fasciste) ont eu non seulement au sein même de l'institution mais au regard de toute la documentation qui a été dispersée et, hélas, en grande partie détruite, n'est pas du tout négligeable.

Il est évident, donc, qu'une ultérieure documentation, qu'à ce jour nous ne possédons pas, aurait témoigné avec beaucoup plus de validité l'exactitude et la véridicité de ces événements qui aujourd'hui apparaissent, à tort, comme de fumeuses légendes.

Pour corroborer ce que nous avons précisé dans le tableau récapitulatif sur la genèse de l'A.P.R.M.M., nous détaillerons, ci dessous, la tabulation chronologique des événements et des actes les plus significatifs qui ont amené notre Vénérable Rite à l'actuelle configuration structurelle.

14 Novembre 1973: le F:. F. Brunelli est investi des pouvoirs Souverains par le F.. Robert Ambelain, héritier de la filiation française de l'Ancien et Primitif Rite de Memphis et Misraïm.

22 Novembre 1973: Les FF:. de la Respectable Loge " Les Fils d'Horus " N° 742 à l'Orient de Perugia et à l'Obédience du Grand Orient d'Italie, par décision unanime, adoptent officiellement le Rituel de l'A.P.R.M.M. aux trois premiers grades.

 15 Dècembre 1973 Le F:.. F. Brunelli, en vertu des pouvoirs magistraux reçus et en sa qualité de Grand Maître pour l'Italie, ranime au sein du Grand Orient d'Italie, l'A.P.R.M.M en conférant les premiers grades à 15 FF.-. Maîtres, tous appartenant régulièrement au G.O.I.

1973/1978: L'activité du Rite en cette période est très limitée, mais malgré tout suffisante pour représenter significativement, dans la réalité maçonnique italienne, un incisif et réel témoignage de la tradition maçonnique d'origine italique et méditerranéenne.

29 Septembre 1979: Un traité d'amitié est stipulé entre le Rite Symbolique Italien et l'Ancien et Primitif Rite de Memphis et Misraïm. Il est souscrit, pour R.S.I., par les FF.-. Stefano Lombardi, Grand Maître et Antonio de Stefano Grand Secrétaire, et pour l'A:.P:.R:.M:.M:. par les FF:. Francesco Brunelli Souverain Grand Maître et Giancarlo Seri Grand Secrétaire Chancelier.

1° Février 1982 Le Grand Maître du Grand Orient d'Italie le F:. Ennio Battelli, confirme, (par un document écrit ) l'autorisation accordée à I'A:.P:.R:.M:.M:., depuis le début de son mandat magistral, la possibilité d'utiliser le Rituel de notre Vénérable Rite aux trois premiers grades de la maçonnerie bleue et, toujours dans le même document, il réitère : "dans les réunions à l'occasion de visites à caractère officiel, les Loges doivent travailler selon le Rituel en usage dans la Communauté "

28 Mars 1982: Le F:. Francesco Brunelli désigne le F:. Giancarlo Seri comme son propre successeur et le l'installe rituellement en qualité de Substitut Grand Maître.

2 Avril 1982: Le F:. Francesco Brunelli, à cause de très graves problèmes de santé, transfère ses pouvoirs et les insignes de la Souveraineté Magistrale de l'Ancien et Primitif Rite de Memphis et Misraïm, au F:. Giancarlo Seri.

19 Août 1982-.Assisté par les FF:., le très cher et regretté F:. Francesco Brunelli, passe à l'Orient Eternel.

14 Novembre 1982: A Paris en présence des autres Grands Maîtres des obédiences nationales européennes, le F.-. Robert Ambelain, Souverain Grand Maître de la filiation française de I'A:.P:.R:.M:.M:. reconnaît, la légitimité et la régularité initiatique de la succession du F:. Francesco Brunelli par le F:. Giancarlo Seri

26 Septembre 1983: L'A.P.R.M.M., après de longs pourparlers avec le G.O.I. ( presque 10 ans ), réaffirme et confirme (comme déjà l'avait fait en 1973 le F:. Francesco Brunelli, lorsqu'il rouvrit les travaux de Notre Vénérable Rite au sein du G.O.I. ) de ne pas pratiquer de façon autonome les trois premiers grades de la Maçonnerie Bleue, mais d'accepter intégralement la Constitution et les Règlements du G.O.I., au travers de la seule pratique des grades relatifs à l'Echelle Philosophique que l'A.P.R.M.M. propose, à partir du 4ème grade, et de les conférer exclusivement au Maîtres Maçons, actifs et cotisants, appartenant au G.O.I.

La Commission du G.O.I. , en la personne du Grand Maître, le F:. Armando Corona, en prenant acte de la volonté, déjà éprouvée par le Souverain Sanctuaire Italien de l'A.P.R.M.M., publie la " Balaustra " N° 5/AC, 26 Septembre 1983, où il est dit : …Le Grand Orient d'Italie entretient des rapports de courtoisie et de réciproque collaboration avec les Corps Rituels Suivants :

- Suprême Conseil du Rite Ecossais Ancien et Accepté Souverain Grand Commandeur le très estimé F.-. Manlio Virgilio Gaito.

- Rite de York composé des Corps Rituels ci dessous:

a) Grand Concile des Maçons de l'Arc Royal en Italie, -Prêtre Suprême l'Ecc.mo F.-. Franco Raffaele Rizzi.

b) Grand Concile des Maçons Cryptique d'italie - Grand Maître l'Ecc.mo F.-. Franco Raffaele Rizzi.

c) Commanderie des Chevaliers Templiers;

- Souverain Sanctuaire Italien de l'Ancien et Primitif Rite de Memphis et Misraïm - Grand Hiérophante et Très Puissant F.-.Giancarlo Seri.

Les FF.-. peuvent adhérer aux Corps Rituels sus mentionnés et fréquenter leurs réunions.

30 Mars 1985: Le F:. Giancarlo Seri est reçu, pour la première fois, en qualité de Souverain Grand Maître de l'A:.P:.R:.M:.M:. aux travaux de la Grande Loge du G.O.I.

14 Février 1986: Un Protocole d'Entente est stipulé entre le G.O.I et l'A.P.R.M.M.

06 Février 1988: Un deuxième Protocole d'Entente est stipulé entre le G.O.I. et l'A.P.R.M.M.

02 Juin 1988: Le Protocole d'Entente entre le G.O.I. et l'A.P.R.M.M. souscrit par chacune des parties le 06 Février 1988, nous est restitué contresigné et accepté par le G.O.I. le 02 Juin 1988.

 

CONCLUSIONS

 

Nous n'avons pas la certitude que, en quelques pages, nous ayons réussi à expliquer clairement et définitivement l'histoires et les entrelace des ces événements qui, dans leur ensemble, constituent la mémoire et les racines de notre Vénérable Rite. Cependant, nous sommes convaincus d'avoir fourni aux FF.-. Maîtres qui bénévolement nous suivent et nous estiment, des instruments de connaissance valables, qui leurs seront certainement utiles pour avoir une idée d'ensemble sur le rôle et l'activité de l'A. P.R.M.M. dans l'actuelle réalité maçonnique.

Notre oeuvre de divulgation et de recherche ne finit pas, évidemment, avec la publication de cet opuscule, mais ouvre la voie à toute une série de recherches et publications qui seront mises à la disposition de ceux qui veulent approfondir ce genre de connaissances.

A tous ceux qui recherchent le bien, la justice et la vérité. nous souhaitons Santé, Prospérité et Fraternité.



12/12/2011

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres